Sommaire

 

La ménopause est une période de transition dans la vie des femmes, qui s'accompagne de multiples bouleversements.

Au niveau cardio-vasculaire, elle est notamment marquée par une augmentation de la pression artérielle. Face aux risques associés, il est indispensable de bénéficier d'un suivi médical étroit, et d'adopter une bonne hygiène de vie. Nous faisons le point.

Ménopause : un trouble de la femme mature

Jusqu'à l'âge de 50 ans environ, l'hypertension chez les femmes est moins fréquente que chez les hommes. Mais à partir de la ménopause, la tension artérielle à tendance à augmenter ; 1 femme de 60 ans et plus sur 2 est concernée par cette affection.

La sécrétion des hormones sexuelles féminines se tarissant, les œstrogènes n'exercent plus leur effet protecteur sur le système vasculaire qui consistait à :

  • éviter le rétrécissement des vaisseaux sanguins, notamment grâce à une action anti-vasoconstrictrice ;
  • exercer une action anti-inflammatoire.

Seuil de l'hypertension

On parle d'hypertension lorsque la tension au repos, évaluée par le médecin à l'aide d'un tensiomètre, est supérieur à 140/90 millimètres de mercure (mmHg) ou "14/9" dans le langage courant :

  • Le premier chiffre, le plus élevé, correspond à la pression artérielle systolique, au moment où le cœur se contracte ;
  • Le second chiffre, plus bas, correspond à la pression artérielle diastolique, entre deux contractions.

La valeur de la pression systolique est directement corrélée au risque cardio-vasculaire ; son augmentation témoigne de la perte d'élasticité des vaisseaux sanguins entourant le cœur. Elle s'élève de 5 mmHg environ au moment de la ménopause.

Conséquences de l'hypertension

Une hypertension ne doit pas être négligée, car elle augmente les risques :

  • d’infarctus du myocarde (« crise cardiaque ») ;
  • d'accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  • d'insuffisance rénale, etc.

Pour maîtriser sa tension artérielle après ménopause

S'il n'est pas possible d'agir sur l'aspect héréditaire qui prédispose certaines d'entre nous à cette affection, il est en revanche possible d'agir sur nos habitudes de vie, pour conserver un système cardio-vasculaire en bonne santé.

Adopter une alimentation saine

Une alimentation saine peut contribuer à abaisser la tension artérielle et permet de contrôler son poids, l'obésité étant un facteur favorisant son installation. Pour des menus « anti-hypertension », il est conseillé de :

  • privilégier les légumes, fruits, céréales complètes ;
  • limiter la consommation de graisses, de sucres, de viande rouge ;
  • diminuer ses apports en sel et augmenter ceux en potassium, magnésium et calcium ;
  • limiter la consommation d'alcool.

Pratiquer une activité physique

La pratique d'un sport a une action positive sur le cœur et contribue à maîtriser sa tension artérielle.

Les plus indiqués sont les sports d'endurance doux, comme la marche ou la natation, à raison de 30 min ou 1 heure par jour.

Vivez sereinement la ménopause grâce à nos contenus :