Sommaire

 

L'utilisation de l'onagre ou « primevère du soir » date du 16ème siècle : les Amérindiens consommaient sa racine et ses graines. La plante leur servait également à se soigner (contusions, hémorroïdes, maladies de peau…). Elle est « apparue » en Europe au 18ème siècle via des bateaux ayant transporté des graines sur des sacs en jute. Aujourd'hui, on la cultive en Europe, en Amérique du Nord et au Moyen-Orient.

Le point maintenant sur les différents bienfaits de l'huile d'onagre.

Composition de l'huile d'onagre

Issue d'une pression à froid, l'huile d'onagre est très riche en acides gras essentiels polyinsaturés.

On retrouve :

  • de l'acide gamma-linolénique (AGL) à hauteur de 7 à 10 % : l'AGL fait partie de la famille des acides gras omégas-6. L'AGL est rarement présent en grande quantité dans notre alimentation, il est lié à la production des prostaglandines de série 1 qui permettent de limiter les mécanismes d'inflammation ;
  • de l'acide linoléique (71%) ;
  • de l'acide oléique (6%) ;
  • des polyphénols ;
  • de l'acide palmitique ;
  • des esters d'acides triterpéniques.

C'est cette composition particulière qui confère à l'huile d'onagre ses propriétés hydratantes, anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

Certains fabricants rajoutent de la vitamine E pour éviter l'oxydation de l'huile et conserver ses bienfaits.

Bienfaits de l'huile d'onagre en usage interne

Indications thérapeutiques (phytothérapie)

L'huile d'onagre, de par sa forte teneur en acide linoléique et en acide gamma-linolénique (AGL), présente des vertus anti-inflammatoires, anti-oxydantes, anti-spasmodiques, vasodilatatrices, anticoagulantes, hypocholestérolémiantes.

Une fois ingéré, l'AGL est converti en prostaglandines PGE1. Celles-ci sont partie intégrante de différents processus du corps humain :

  • fonctionnement du système cardio-vasculaire ;
  • du cerveau ;
  • du système hormonal.

Elles régulent également le processus inflammatoire. Ainsi, l'AGL de l'huile d'onagre pourrait expliquer son action sur :

  • le cholestérol (baisse du LDL, mauvais cholestérol) ;
  • la polyarthrite rhumatoïde ;
  • l'hypertension artérielle en permettant une meilleure dilatation des vaisseaux sanguins et grâce à son action anti-coagulante.

L'huile d'onagre peut être bénéfique dans les cas de figure suivants :

  • Dans le cadre d'une polyarthrite rhumatoïde, même s'il faut rappeler que l'huile d'onagre ne traite pas la cause de la maladie mais aide à faire diminuer la raideur matinale.
  • Les acides gras essentiels jouant un rôle important dans le métabolisme du calcium, ils présentent aussi un intérêt pour lutter contre l'ostéoporose.
  • Enfin, bien que d'autres études soient encore nécessaires, il apparaîtrait que l'huile d'onagre pourrait améliorer les symptômes de la sclérose en plaques et ceux de la schizophrénie.

Syndrome pré-menstruel et ménopause

Chez les femmes souffrant du syndrome pré-menstruel (PMS), on remarque souvent un déficit de prostaglandines E1 et un taux insuffisant d'AGL, ce qui tendrait à montrer l'intérêt de l'huile d'onagre. De même, cet intérêt réside dans le fait que l'AGL interfère avec la production de prostaglandines E2, qui sont libérées au cours du cycle menstruel et ont un caractère inflammatoire (Journal of Reproductive Medicine).

L'AGL et l'acide linoléique contribuent à réguler le système hormonal d'où leur intérêt dans le PMS en ré-équilibrant les hormones féminines, l'huile d'onagre soulagerait également les symptômes de la ménopause. Pour le moment cependant, les études n'ont pas confirmé la pratique clinique.

Bienfaits de l'huile d'onagre en usage externe

L'huile d'onagre se présente parfois en petits flacons à conserver à l'abri de la lumière et de la chaleur ; on peut également percer les capsules pour récupérer son contenu.

Les propriétés les plus intéressantes d'huile d'onagre en externe sont : son pouvoir hydratant, son action anti-oxydante et anti-inflammatoire.

Ainsi, elle est parfaite pour :

  • hydrater peau, ongles et cheveux ;
  • soigner les problèmes de peau tels que le psoriasis ou l'eczéma.

Précautions et contre-indications

Il est nécessaire de prendre plusieurs précautions quant à l'utilisation de l'huile d'onagre :

  • Attention à ne pas trop en consommer, cela risquerait de déséquilibrer votre apport en omégas-6/omégas-3, ce qui est contre-indiqué pour les maladies cardio-vasculaires.
  • Garder à l'esprit l'action anti-coagulante de l'huile d'onagre.
  • Prudence également chez les personnes épileptiques ou schizophrènes.
  • Cependant, en suivant les doses recommandées, l'huile d'onagre présente peu de dangers et de contre-indications.

Malgré trop peu de preuves cliniques, l'huile d'onagre présente en pratique des intérêts thérapeutiques : pour la peau, nombre de maladies inflammatoires et troubles hormonaux ou liés aux hormones. Bien que présentant quelques précautions d'usage, c'est aussi un produit sûr et naturel.

Pour aller plus loin :

Aussi dans la rubrique :

Soulager les symptômes

Sommaire