Sommaire

 

De nombreuses femmes souffrent de ballonnements au cours de la ménopause, ce qui influe rapidement sur leur qualité de vie. En comprenant mieux leur origine et en suivant quelques règles, il est possible de réduire ces manifestations désagréables.

On fait le point.

Causes des ballonnements à la ménopause

Au moment de la ménopause, de nombreuses femmes se sentent gonflées et se plaignent d'une sensation de lourdeur au niveau abdominal. Elles ressentent un inconfort digestif, qui se traduit par :

  • des éructations ;
  • des flatulences ;
  • des manifestations douloureuses.

Les ballonnements s'accroissent au cours de la journée : le vêtement qui semblait si bien ajusté le matin devient trop étroit à mesure que les heures passent.

Causes hormonales

Les bouleversements hormonaux de la périménopause et de la ménopause sont en partie responsables de ces ballonnements.

  • La chute du taux de progestérone contribue à la rétention d'eau au niveau de la cavité abdominale.
  • La baisse du taux d’œstrogène entraîne une diminution de la quantité de bile produite par le foie. La bile n'exerce alors plus son rôle de lubrificateur intestinal de façon optimale : le transit est ralenti, ce qui se traduit par une constipation et l'apparition de ballonnements.

Par ailleurs, la répartition des graisses est modifiée chez les femmes ménopausées : elle tend à s'accumuler au niveau du ventre, alors qu'elle était auparavant principalement stockée dans les cuisses et les fesses. La sensation de lourdeur est ainsi accentuée.

Causes alimentaires

La ménopause est une période où les femmes, soucieuses de prendre soin d'elles, réadaptent souvent leur régime alimentaire en augmentant leur consommation de fruits, légumes, céréales complètes, etc.

Or, si l'apport de fibres a de multiples vertus, il se traduit également par une production de gaz intestinaux accrue. Leur intégration doit ainsi être progressive et, de préférence, en petites portions à chaque repas.

De même, pour lutter contre l'ostéoporose, certaines femmes augmentent leur consommation de lait. Mais le lactose, le sucre qu'il contient, est mal digéré car nous produisons de moins en moins de lactase, l'enzyme nécessaire à sa dégradation, à mesure que nous vieillissons. Cette mauvaise assimilation provoque diarrhées et ballonnements.

Ménopause : comment lutter contre les ballonnements ?

Les ballonnements ne sont pas une fatalité, et un ensemble de gestes simples peut améliorer le confort digestif. S'ils persistent malgré tout, il convient de consulter son médecin.

Adopter une bonne hygiène de vie

Quelques règles simples sont à appliquer au quotidien :

  • prendre des repas structurés, bien répartis sur la journée ;
  • éviter de consommer une quantité excessive de sel, qui favorise la rétention d'eau, ainsi que de glucides et de graisses ;
  • réguler sa consommation de fibres ;
  • privilégier les fromages affinés au lait, car ils ne contiennent pas de lactose ;
  • éviter les boissons gazeuses et sucrées, les excitants (café, thé, etc.) et les aliments contenant des édulcorants comme le sorbitol, le mannitol, l'aspartame, etc. ;
  • pratiquer une activité physique régulière, qui facilite la digestion ;
  • faire baisser son niveau de stress, qui contribue à accentuer le problème : il est par exemple envisageable de pratiquer du yoga, de la sophrologie, etc.

Profiter des bienfaits des plantes

S'il existe des médicaments allopathiques disponibles en pharmacie sans ordonnance, il est également possible de se tourner vers les plantes reconnues pour leur action positive sur la digestion. Parmi elles :

  • la sauge, qui favorise la production de bile ;
  • la menthe poivrée, qui aide à éliminer les gaz ;
  • le fenouil, qui limite la fermentation des aliments dans l'intestin ;
  • la cardamome, qui facilite la digestion des graisses et des féculents ;
  • l'origan, très efficace contre les ballonnements.

Venez à bout des maux de ventre grâce à nos contenus !