Constipation pendant la ménopause

Sommaire

 

Parmi les nombreux désagréments liés à la ménopause figure la fameuse constipation. Pourquoi en souffre-t-on à ce moment là et surtout, comment réussir à la combattre ? Faisons le point.

Désagréments de la ménopause

Entre 49 et 55 ans, les ovaires ne fonctionnent plus et les règles s'arrêtent : c'est ce que l'on appelle la ménopause. S'en suit un bouleversement hormonal qui se caractérise par :

  • des bouffées de chaleur (qui durent de quelques secondes à quelques minutes) ;
  • des changements d'humeur ;
  • des troubles du sommeil ;
  • des sueurs nocturnes ;
  • une augmentation de l'adiposité abdominale (ventre gonflé) liée à la carence en œstrogènes et à la redistribution des graisses selon le modèle androïde ;
  • des troubles digestifs, et plus particulièrement les troubles du transit.

Pourquoi une modification du transit à la ménopause ?

On considère les troubles du transit comme une caractéristique de la ménopause, même si le mécanisme d’apparition de ce symptôme n’est pas encore bien identifié ni entièrement connu. Sous l’influence des variations hormonales, l’équilibre intestinal est perturbé ce qui peut se traduire par :

  • un ralentissement du transit pouvant aller jusqu’à la constipation ;
  • un certain inconfort et une gêne au quotidien ;
  • des retentissements secondaires (notamment sur le plancher pelvien et le périnée).

Selon plusieurs études, on retrouve de manière plus fréquente les symptômes de constipation chez les femmes ménopausées, symptômes qui sont :

  • des poussées plus importantes lors du passage aux toilettes ;
  • un sentiment d'évacuation incomplète des selles ;
  • des selles dures ;
  • moins de trois selles par semaine ;
  • un recours à des manœuvres manuelles pour faciliter l'évacuation des selles.

Constipation pendant la ménopause : quelle alimentation privilégier?

La constipation durant la ménopause est essentiellement due au changement hormonal. Cependant, il existe des actions permettant de limiter son impact sur vous, et de vous aider à retrouver un transit normal. Les principales mesures à prendre sont des changements alimentaires et des adaptations du mode de vie, par exemple :

  • boire beaucoup d'eau ;
  • veiller à choisir des aliments pauvres en graisses et en protéines ;
  • consommer 5 portions de fruits et légumes par jour ;
  • intégrer les aliments à base de blé complet, de graines de lin, de fibres ;
  • éviter de trop manger ;
  • bien mâcher la nourriture ;
  • pratiquer une activité physique pendant trente minutes chaque jour, afin de masser vos organes digestifs et notamment les intestins ;
  • mettre en place un régime riche en fibres et essayer d'identifier les aliments qui peuvent favoriser la constipation pour tenter de réduire leur apport.

En cas d'inconfort durable et de questionnement, n'hésitez pas à en parler à votre gynécologue et/ ou médecin traitant. Des solutions temporaires existent afin de minimiser les effets secondaires de la ménopause.

Pour en savoir plus :

  • La ménopause est dite "précoce" si elle apparaît avant 40 ans. Elle est souvent familiale : risques et conséquences, traitement, infos et conseils, pour tout savoir sur la ménopause précoce.
  • Le traitement hormonal substitutif administre les hormones qui ne sont plus sécrétées par les ovaires lors de la ménopause. Ses bienfaits et ses contre-indications : on vous dit tout !
  • Informez-vous sur les principaux troubles urinaires de la ménopause : incontinence, mictions impérieuses, infections urinaires à répétition.