Sommaire

 

La ménopause marque la fin de la période de reproduction de la femme. Elle est synonyme d’arrêt des menstruations, de la fin de l’ovulation, mais aussi d’un arrêt de la sécrétion des hormones sexuelles par les ovaires (œstrogènes et progestérone).

Ces changements drastiques s’accompagnent de nombreux symptômes physiques et psychologiques désagréables. Pour en atténuer les effets, souvent désagréables, il existe des moyens naturels. Le cimicifuga fait partie des plantes médicinales à avoir sur son étagère lors de cette période de la vie d’une femme.

On vous en dit plus.

Cimicifuga : présentation

Appelé aussi l’actée à grappes, actée à grappes noires ou encore cimifuge, le cimicifuga (Actaea racemosa) est une plante d’environ 2 mètres originaire du sud-est du Canada et du nord-est des États-Unis :

  • Ses feuilles sont lobées et dentées.
  • Ses fleurs sont blanches et forment de longs épis.
  • Ses racines sont utilisées pour leurs multiples bienfaits médicinaux.

Les Amérindiens sont les premiers à faire un usage médicinal de cette plante pour :

  • combattre les douleurs menstruelles et celles de l'accouchement ;
  • soigner les maux de gorge ;
  • soigner les rhumatismes ;
  • soulager les morsures de serpent.

Bienfaits du cimicifuga chez les femmes ménopausées

La racine du cimicifuga contient des glycosides (actéine et cimicifucoside), qui ont la propriété de simuler l’action des œstrogènes. Ces hormones sont produites par les ovaires et font justement défaut chez les femmes ménopausées. Ainsi, le cimicifuga :

  • peut remplacer une thérapie hormonale de substitution lors de la ménopause ;
  • réduit les symptômes caractéristiques de cette période : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, troubles de l’humeur, etc.

Le cimicifuga possède d’autres vertus, notamment :

  • anti-inflammatoire ;
  • diurétique ;
  • hypotensive ;
  • vasodilatatrice ;
  • anti-spasmodique ;
  • sédative.

Pour réduire les symptômes de la ménopause, il est possible d’utiliser le cimicifuga sous différentes formes :

  • comprimés ou gélules ;
  • teinture ;
  • rhizome et racines séchés ;
  • décoction.

Pour approfondir le sujet :

Aussi dans la rubrique :

Soulager les symptômes

Sommaire