Ménopause et maladies cardiovasculaires

 

Plusieurs facteurs, liés à la ménopause, peuvent augmenter le risque de maladies cardiovasculaires :

  • Les œstrogènes jouent un rôle protecteur contre l'athérosclérose. La chute de la sécrétion des hormones féminines (notamment les œstrogènes) à la ménopause peut favoriser l'apparition de dépôts lipidiques au niveau des vaisseaux.
  • La modification de répartition des graisses à la ménopause (prédominance au niveau du ventre) est également un facteur de risque de maladies cardiovasculaires.
  • Les modifications métaboliques à partir de la ménopause (augmentation du cholestérol total et de la glycémie), si elles sont  importantes, favorisent les événements cardiovasculaires.
  • À tous ces facteurs s'ajoute le vieillissement des artères, qui deviennent moins souples et s'épaississent (facteur d'athérosclérose).

C'est pourquoi, il est important après la ménopause de consulter chaque année son médecin traitant pour un examen complet. Il faut dépister en priorité les patientes à plus haut risque (hérédité cardiovasculaire, hypercholestérolémie familiale, tabagisme, diabète, insuffisance rénale) puis chez toutes les femmes de plus de 50 ans ou ménopausées avec des facteurs de risque connus. L’évaluation du risque devra être refaite tous les cinq ans au maximum.

Lire l'article Ooreka