Ménopause et ostéodensitométrie

Sommaire

 

L'ostéoporose est très fréquente après 10 ans d'évolution de la ménopause.

L'ostéodensitométrie est un examen radiologique qui permet de la dépister.

L'ostéodensitométrie : l'examen de dépistage de l'ostéoporose

Cet examen permet de :

  • Mesurer la masse osseuse.
  • Diagnostiquer une ostéoporose.
  • Évaluer le risque de fracture.

C'est un examen radiologique peu irradiant qui permet d'évaluer la densité des os. Le résultat est donné par rapport à une moyenne calculée avec une population normale de même âge et de même sexe.

L'ostéodensitométrie, comment se passe l'examen ?

L'examen d'ostéodensitométrie se pratique dans un cabinet de radiologie. En règle générale, le délai d'obtention d'un rendez-vous chez un radiologue est de trois semaines.

Il se fait en position allongée. Il est indolore, et ne nécessite ni  préparation ni injection.

Il dure environ 15 minutes.

L'ostéodensitométrie : pour qui ?

Cet examen peut  être réalisé chez toute personne ménopausée chez qui on suspecte de l'ostéoporose.

Il n'est pris en charge par la Sécurité sociale que si vous avez :

  • Une pathologie ou un traitement potentiellement inducteur d'ostéoporose.
  • Des antécédents de fracture sans traumatisme majeur.
  • Des antécédents de fracture du col du fémur sans traumatisme chez un parent du 1er degré.
  • Une ménopause précoce (avant 40 ans).
  • Un indice de masse corporelle inférieur à 19 kg/m2 (personne maigre).
  • Des antécédents de corticothérapie de plus de trois mois consécutifs.

L'ostéodensitométrie, combien ça coûte ?

Le prix dépend du cabinet de radiologie, il varie en moyenne de 60 à 90 euros.

La Sécurité sociale rembourse 70% sur la base d'un tarif fixé à 39,96 € (sous conditions).

Les mutuelles assurent généralement le complément, renseignez-vous auprès de la vôtre.

A la fin d'un traitement contre l'ostéoporose ou 3 à 5 ans après le premier examen, une deuxième ostéodensitométrie peut être nécessaire. Celle-ci sera à nouveau remboursée à 70%.