Sommaire

 

Ménopause précoce : avant l'âge de 40 ans

La ménopause est dite précoce lorsqu'elle survient avant 40 ans.

La plupart du temps, elle est familiale. La ménopause précoce survient à peu près au même âge chez tous les membres féminins de la même famille.

La ménopause précoce peut aussi être secondaire à un traitement, on parle alors de ménopause artificielle.

Par ailleurs, le fait de fumer avance la ménopause de deux ans en moyenne. Plus la consommation de tabac est importante, plus le risque est élevé.

La fréquence de la ménopause précoce est faible puisque 1 % des femmes seulement sont concernées ; néanmoins, les cas sont plus nombreux chez les fumeuses.

Lire l'article Ooreka

Ménopause précoce : risques et conséquences

Le risque de la ménopause précoce est de ne plus pouvoir être enceinte. Aussi, lorsqu'on ressent des signes de préménopause ou de ménopause avant l'âge de 40 ans, il faut consulter son médecin traitant ou son gynécologue :

  • Il existe des tests sanguins (dosages hormonaux) qui déterminent à quel stade on se trouve et permettent une prise en charge précoce en cas de ménopause précoce.
  • La ménopause précoce expose plus tôt les femmes aux risques et conséquences de la ménopause. Ainsi des femmes jeunes peuvent être touchées par l'ostéoporose ou les maladies cardiovasculaires, conséquences d'une ménopause précoce.
  • De plus avec l'arrêt de la production hormonale, la qualité des relations sexuelles peut diminuer.

Pour les éviter, une femme ménopausée précocement doit être traitée par traitement hormonal substitutif en l'absence de contre-indications. La polémique autour de ce traitement ne se pose pas dans ce cas et ce traitement doit être poursuivi jusque vers l'âge de 50 ans.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre la ménopause

Sommaire